L’Açaï, Euterpe oleracea de son doux nom scientifique, est une espèce de palmier originaire d’Amérique du Sud. Appelé Açaï au Brésil, en Guyane il est connu sous le nom de « palmier pinot » ou « pinot ». Les Indigènes le connaissent sous le nom de içá-çai, ce qui veut dire : « le fruit qui pleure ».

 

Description

L’Açaï est présent uniquement sur le continent sud-américain, on trouve ce palmier au Brésil (où il est massivement cultivé), au Suriname, en Guyane, en Colombie ou encore en Équateur. C’est dans ces régions que peuvent pleinement s’épanouir les Euterpe oleracea : températures, taux d’humidité et précipitations élevés, ainsi que des sols acides.

gazette, bio, nature, bien etre, diététique, nutrition, régime, antioxydant, anti-inflammatoire, açaï, Euterpe oleraceaPouvant mesurer jusqu’à 20 m et poussant principalement dans les zones marécageuses, l’Açaï est un palmier gracile, le diamètre de la tige (ou  stipe) étant supérieur à 20 cm. De couleur grisâtre, sa stipe étroite porte sur sa tête 8 à 14 palmes.
Le fruit, d’un diamètre de 1 à 2 cm,  également nommé açaí, est d’une couleur pourpre semblable à celle de la myrtille. Son goût, quant à lui, oscille entre les fruits rouges et le chocolat.

Savez-vous que… ? Le noyau d’une baie d’Açaï occupe jusqu’à 90% du diamètre du fruit.

L’immense majorité des récoltes sont issues des palmiers sauvages. La récolte se fait à la main, d’août à décembre. Les fruits sont ensuite acheminés par bateau jusqu’aux villes proches afin d’être vendus immédiatement ou d’être congelés.

 

Qualités

Riche en lipides (50% du fruit sec), le fruit contient 33% de fibres alimentaires et des protéines (entre 10 et 15%). Les baies d’Açaï contiennent peu de calories (faible taux de glucides) avec une teneur en sucres simples quasi nulle. Elles présentent également des taux intéressants en vitamines A, C, E, B1, en oligoéléments (manganèse, cuivre, fer) et en fibres alimentaires. Par ailleurs, la baie d’Açaï renferme pas moins de 19 acides aminés !

L’Açaï est riche en antioxydants (dans des taux proches de ceux de canneberge ou des noix)[A]. La baie possède aussi des propriétés anti-inflammatoires et anti-cholestérol (du fait de la concentration importante de beta-sitostérol), en plus de réduire les effets de la fatigue par sa consommation.

L’action anti-inflammatoire de l’Açaï est due à sa grande richesse en polyphénols, notamment les anthocyanines et les proanthocyanidines [B][C]. Cependant, si ce fruit est riche en actifs antioxydants, il n’atteint pas les niveaux d’autres fruits comme les prunes, les baies de certaines espèces de rhus, ou encore le curcuma.

Les lipides contenus sont entre autres des Oméga 9 (56%) et 6 (12%) qui, pour rappel, sont des acides gras non synthétisables par l’homme. Les Oméga 9 (ou acide oléique) réduisent le taux de cholestérol LDL sanguin et augmentent le taux de bon cholestérol (HDL), tandis que les Oméga 6 (ou acide linoléique) maintiennent un taux de cholestérol dans la norme[D].

Certaines études lui procurent des effets anti-cancéreux et protecteurs. A l’heure actuelle, des essais in vitro chez le rat montreraient une suppression de la prolifération de cellules de gliome cérébral [B][E] ainsi qu’une atténuation des lésions hépatiques induites par l’alcool [F]. De plus, une étude toute récente d’avril 2018 prouve des effets bénéfiques de la baie sur les cancers mammaires (l’Açaï diminue le processus inflammatoire, ce qui tend à inhiber la cancérogénicité du traitement au 7,12-dimethylbenzanthracene dans le cancer du sein), en plus de son effet protecteur sur le foie et les reins, intéressant pour contrebalancer certains effets délétères des traitements[G]. De nouveaux travaux sur les propriétés de ce « super fruit » sur la longévité des cellules (potentiel anti-âge) sont en cours[H].

D’après sa composition et les différentes études menées, on peut donc conclure que la baie d’Açaï :

  • ne fait pas maigrir (malgré ce qui a été dit sur le pouvoir “amaigrissant” de l’açaï, il n’existe à l’heure actuelle aucune documentation scientifique permettant d’affirmer ces effets),
  • est excellente pour les troubles intestinaux, notamment la constipation du fait de sa richesse en fibres,
  • est un bon anti-cholestérolémiant et anti-lipidémique,
  • possède une action anti-inflammatoire, anti-proliférative et anti-génotoxique[I],
  • permet de lutter contre les effets de la fatigue (vitamines et antioxydants contenus dans la baie) et ceux du vieillissement (grâce aux phytostérols et anthocyanines),
  • convient aux régimes peu caloriques (les baies contenant peu de sucre).
gazette, bio, nature, régime, diététique, nutrition, açaï, Euterpe oleracea, pinot, vitamines, minéraux, oméga, anti-inflammatoire
Dés de baies d’Açaï séchées

 

Consommation

En magasin, on peut trouver l’Açaï sous formes de :

  • Jus. Attention toutefois : les jus d’Açaï, même s’ils sont dits « purs », sont souvent coupés avec d’autres jus de fruits. Lisez bien l’étiquette !
  • Gélules à base d’extrait sec, obtenu après broyage et séchage à froid du fruit. Etant donné qu’il s’agit d’un complément alimentaire vitaminique, il est important de ne pas les consommer à longueur d’année ou de les prendre en conjugaison avec d’autres vitamines. Il est aussi recommandé d’observer des fenêtres thérapeutiques (c’est-à-dire une pause de la cure) de 3 mois.
  • Poudre à diluer dans de l’eau, jus de fruit, smoothies, etc. en principe à raison d’une à deux cuillères à café par jour (lire les recommandations du fabricant avant toute utilisation).
  • Produits préparés comme les sorbets (dont le plus connu est le Açaí na tigela, vendu sur les plages brésiliennes), boissons, smoothies, desserts, etc.
  • Purée surgelée.

N’oublions pas que la baie d’Açaï, pour conserver toutes ses vertus nutritionnelles, doit être consommée rapidement après la cueillette ou surgelée dans les heures qui suivent.

 

Notes scientifiques :
[A]
HAYTOWITZ DB., BHAGWAT S. USDA Database for the oxygen radical absorbance capacity (ORAC) of selected foods. Release 2, U.S. Department of Agriculture, 2010.

[B]
Pacheco-Palencia LA, Talcott ST, et al. Absorption and biological activity of phytochemical-rich extracts from açai (Euterpe oleracea Mart.) pulp and oil in vitro. J Agric Food Chem. 2008 May 28;56(10):3593-600.

[C]
Matheus ME, de Oliveira Fernandes SB, et al. Inhibitory effects of Euterpe oleracea Mart. on nitric oxide production and iNOS expression. J Ethnopharmacol. Sep 19 2006;107(2):291-6.

[D]
Amsellem-Laufer M. Euterpe oleracea Martius (Arecaceae) : Açaí. Phytothérapie,‎ 2015.

[E]
Del Pozo-Insfran D, Percival SS, Talcott ST. Açai (Euterpe oleracea Mart.) polyphenolics in their glycoside and aglycone forms induce apoptosis of HL-60 leukemia cells. J Agric Food Chem. 2006 Feb 22;54(4):1222-9.

[F]
Zhou J, Zhang J, Wang C, Qu S, Zhu Y, Yang Z, Wang L. Açaí (Euterpe oleracea Mart.) attenuates alcohol-induced liver injury in rats by alleviating oxidative stress and inflammatory response. Exp Ther Med. 2018 Jan;15(1):166-172. doi: 10.3892/etm.2017.5427.

[G]
Alessandra-Perini J, Perini JA, Rodrigues-Baptista KC, de Moura RS, Junior AP, Dos Santos TA, Souza PJC, Nasciutti LE, Machado DE. Euterpe oleracea extract inhibits tumorigenesis effect of the chemical carcinogen DMBA in breast experimental cancer. BMC Complement Altern Med. 2018 Apr 2;18(1):116. doi: 10.1186/s12906-018-2183-z.

[H]
Chattopadhyay D, Thirumurugan K. Longevity promoting efficacies of different plant extracts in lower model organisms. Mech Ageing Dev. 2018 Apr;171:47-57. doi: 10.1016/j.mad.2018.03.002.

[I]
Neri-Numa IA, Soriano Sancho RA, Pereira APA, Pastore GM. Small Brazilian wild fruits: Nutrients, bioactive compounds, health-promotion properties and commercial interest. Food Res Int. 2018 Jan;103:345-360. doi: 10.1016/j.foodres.2017.10.053.

Toute reproduction interdite

Vous pourriez aussi être intéressé(e) par :