Le goûter est le repas préféré des enfants, et aussi de certains parents.

Il est souvent synonyme de plaisir, et il permet d’apporter de l’énergie en cours de journée, à la condition d’avoir les bons aliments. Voici mes conseils pour que nos petites têtes blondes aient un goûter plein d’énergie dès la rentrée.

 

Toujours avoir un produit céréalier

L’intérêt du goûter au delà de faire plaisir et se faire plaisir, c’est d’apporter de l’énergie. Sachant que notre corps fonctionne en priorité grâce à l’apport de glucides, nous allons proposer un produit céréalier qui formera la base du goûter. Le plus simple sera du pain, des biscottes, des cracottes.

Nous rechercherons des produits de préférences complets ou demi complets pour diffuser cette énergie jusqu’en fin de journée.

On évitera, les céréales qui seront très sucrées et souvent grasses. Elles apportent des calories, mais pas intéressantes pour notre corps. Ces calories seront stockées sous forme de graisse et, à cause de leur index glycémique, n’apporteront de l’énergie que sur du court terme. Elles risqueront donc de fatiguer l’organisme qui demandera à manger à nouveau.

Si nous n’avons pas les bons produits à disposition, la barre de céréale aux fruits semble une solution de dépannage intéressante, au contraire de tous les types de gâteaux qui ne seront pas qualitatifs, même s’ils sont siglés « diététiques ».

N’oublions pas qu’un gâteau est un produit constitué de graisses et de sucres, alors, quel qu’il soit, il sera souvent trop riche par rapport à nos besoins.

 

Un laitage pour la douceur

Les enfants aiment la douceur dans l’alimentation. Le laitage au goûter pourra remplir ce rôle d’apporter un peu de douceur avec de bonnes protéines et du calcium. Bien entendu, ce laitage n’est pas obligatoire.

Si vous êtes intolérants, allergiques, ou tout simplement, que vous ne souhaitez pas faire consommer à vos enfants des produits laitiers, ce ne sera pas une carence dans leur alimentation.

Dans ce cas, on peut proposer des alternatives végétales avec des desserts à base de lait de riz ou de lait d’amande par exemple. Attention toutefois, ces produits sont souvent riches et malgré tout, transformés, donc pas forcément plus intéressants au niveau nutritionnel. Si nous souhaitons avoir un apport en calcium comme pour les laitages, il faudra choisir un produit végétal enrichi en calcium.

Dans le cas où vous consommez les produits laitiers, il faudra bien entendu les choisir d’origine biologique (AB), pour respecter un mode d’élevage plus respectueux des animaux, mais aussi pour limiter les transformations subies au niveau protéique dans le lait issu d’élevage intensif.

Un petit cacao en hiver au goûter, cela fait rêver ! (L’alternative végétale est délicieuse.)

 

Des fruits oléagineux pour une bonne énergie

Le top pour compléter ce repas pour nos enfants sera de leur apporter des fruits oléagineux. Les fruits oléagineux sont les noisettes, les noix, les amandes, les noix de macadamia, entre autres. Leurs intérêts nutritionnels sont multiples !

  • Un bon apport calorique pour de l’énergie jusqu’en fin de journée.
  • Des apports en vitamines et minéraux intéressants pour palier au manque de fruits et légumes de notre alimentation.
  • Un très bon apport en fibres qui augmente la satiété !

Du coup, beaucoup de bonnes raisons pour ajouter une petite poignée d’amandes dans le cartable de nos enfants. Clairement, ce ne sera pas la priorité dans un goûter, mais une bonne initiation à de nouveaux goûts, et des potentiels grignotages moins mauvais qu’avec des produits transformés.

 

Le fruit ou la compote

Et pour compléter ces éléments qui peuvent être pris ensembles ou séparés, on peut ajouter un fruit de saison (s’il vous plait !), ou une compote de fruits sans sucres ajoutés.

 

Exemples de goûters équilibrés :

Le basique, pain, beurre, confiture

L’énergétique, pain complet, purée d’amande

L’exotique, fromage blanc, flocons d’avoine, kiwi, baies d’açaï

Le doux, chia pudding à la mangue

 

A retenir !

Le plus important est que le moment du goûter soit un moment de partage et de plaisir alimentaire.

L’utilisation de produits transformés tels que les gâteaux peut être occasionnelle mais ne doit pas devenir une habitude pour la santé de nos enfants.

Toute reproduction interdite

Ces articles pourraient également vous intéresser :

Mickaël Dieleman
Mickaël Dieleman est diététicien DE et nutritionniste en région lyonnaise. Aimant conseiller ses patients et leur apprendre à manger sainement, il occupe son temps libre à enseigner la diététique, courir, et cuisiner pour sa petite famille. Retrouvez-le sur www.dieteticien-nutritionniste-lyon.com

Laisser une réponse