La baie de Goji est souvent qualifiée de « super fruit » tant par sa richesse en composés phyto-pharmaceutiques et antioxydants [A], que par ses nombreux effets bénéfiques sur la santé.

Le Goji est le nom commercial de la baie du lyciet commun (Lycium barbarum), le plus riche en vitamines et minéraux, ou encore du lyciet de Chine (Lycium chinense). Les lyciets poussent principalement dans le nord-ouest de la Chine (province du Gansu, Ningxia, Qinghai (au nord du Tibet) et en Mongolie. Le nom « goji » a été donné par Bradley Dobos en 1973 à partir des dialectes locaux himalayens.

Savez-vous que… ? Il existe plus de 70 espèces de lyciets.

 

Description du Lyciet et de la baie de Goji

L’arbuste mesure entre 80cm et 3m pour le lyciet commun et 1 à 2m pour le lyciet de Chine. Touffu, l’arbrisseau comporte des rameaux flexibles et peu épineux. Le fruit mûr, quant à lui, est une baie ovale de couleur rouge orangée.

Savez-vous que… ? S’il existe des baies de Goji rouges (L. barbarum) riches en caroténoïdes, de hautes teneurs de composés phénoliques ont été trouvées dans les baies de Goji noires (L. ruthenicum) [B].

Une fois les baies à maturité (les baies vertes étant toxiques comme tous fruits de la famille des Solanacées), on les cueille puis on les trie à la main ou en machine, en fonction des récoltants. Les baies sont ensuite naturellement séchées au soleil (pour conserver leurs moelleux et leurs éléments nutritionnel). On peut également les sécher à l’aide de déshydrateur alimentaire ou de four à basse température.

 

Les mille et une vertus du Goji

La composition de la baie de Goji

Commercialisé sous forme de fruits séchés ou de jus, les bienfaits sont multiples. C’est tout d’abord un des aliments les plus riches en nutriments[C] : des oligoéléments dont le lithium, le zinc ou encore le cuivre ; des sels minéraux comme le calcium (presque autant que dans le lait) et le phosphore ; des vitamines (B1, B2, B6, C et E) ; mais aussi des acides gras et oméga 3 ; 18 acides aminés (dont les 8 formes essentielles) ; des protéines (plus que dans le blé à quantité équivalente) ; ainsi que des composés aux propriétés antioxydantes comme des flavonoïdes (dont la quercétine et la rutine), des acides phénoliques (par exemple, l’acide chlorogénique) et des caroténoïdes (comme la zéaxanthine). Faible en calories, le Goji est aussi un fruit riche en fibres.

 

Les propriétés du Goji

Mais cela ne s’arrête pas là, car la liste des propriétés est tout aussi intéressante :

  • Excellent antioxydant [D] (5 fois plus que dans certains fruits rouges comme la myrtille), raison pour laquelle le Goji est utilisé comme anti-âge en Asie. Des études ont aussi démontré que le Lycium barbarum [E] pouvait être efficace dans la prévention de maladies cardiovasculaires chez les personnes atteintes du syndrome métabolique, par la présence élevée de la baie en antioxydants.
  • Contenant de la choline et stimulant la production de l’hormone de croissance humaine (HCH), le Goji booste également les facultés intellectuelles et la mémoire, tout en étant neuroprotecteur [F].
  • Grâce aux béta sitostérols contenu dans le fruit, la baie de Goji est aussi anti-inflammatoire.

 

Les indications de la baie de Goji

  • Comme les baies contiennent beaucoup de calcium, en consommer permet de renforcer les os et lutter contre l’ostéoporose. Le Goji permettrait également de renforcer le système immunitaire.
  • Les baies baisseraient la tension artérielle et l’hypertension oculaire, le cholestérol (grâce à la bétaïne) et le taux de sucre dans le sang (régulateur glycémique).
  • Riche en caroténoïdes (comme la zéaxanthine), le goji a une action bénéfique dans certains troubles oculaires [D] (comme la DMLA) et améliore la vue dans l’obscurité. barbarum, par sa teneur en polysaccharides et bétaïne, a des effets bénéfiques sur la sécheresse oculaire [G] (résultat dépendant de la dose administrée).
  • Les baies de Goji sont notamment indiquées dans les asthénies et en prévention des maladies neurovégétatives (Alzheimer, Parkinson, etc.).

Les indications de la baie de Goji ne s’arrêtent pas uniquement au corps physique. En effet, la médecine traditionnelle chinoise lui trouve aussi un intérêt énergétique : les baies sont supposées stimuler le Jing et revigorer le Qi.

L’intérêt du Lycium barbarum s’étend aussi aux préparations culinaires où il agit comme agent antibactérien, et peut être utilisé comme biopréservateur dans la conservation de certains aliments [H].

Savez-vous que… ? Même si cet article relate les bienfaits des baies de Goji, d’autres composés bénéfiques pour la santé ont été détectés dans les feuilles et les fleurs (comme rutine et acide chlorogénique), ainsi que dans la tige (dérivé de N,N-dicaféoylslspermidine anti-inflammatoire) de Lycium barbarum [I].  

 

Consommation de la baie de Goji

En Asie, les baies de goji entrent dans la composition de nombreux plats (soupes, poissons, etc.). Elles servent aussi à produire du vinaigre ou encore « l’alcoolature de gouqi ». On obtient cette dernière suite à la macération des fruits dans de l’alcool blanc ou de riz fermenté.

La consommation usuelle de baies de goji séchées est d’une cuillère à soupe par jour (soit l’équivalent de 20 à 30 g) pour une cure de 2 à 3 mois. Enfin, les baies de Goji séchées sont disponibles en vrac ou conditionnées dans des sachets fraîcheurs.

Mais on trouve le Goji sous d’autres formes, notamment :

  • les extraits de baies en capsules,
  • le jus de fruit frais (la teneur en certains acides gras essentiels est néanmoins altérée),
  • et enfin, le Goji en poudre.

Vous pouvez aussi trouver le Goji en fruit frais. Mais ce dernier est assez rare, les baies ne pouvant pas être exportées telles quelles en-dehors des régions de culture.

Savez-vous que… ? Il y a quelques années, certains vantaient la baie de Goji comme un véritable allié minceur. Ils en conseillaient une consommation poussée. La raison de cette soudaine « vertu » ? En tant que praticien en Médecine Traditionnelle Chinoise, on sait qu’une consommation excessive peut accélérer le transit, comme pour de nombreux fruits. C’est tout…

Soyez vigilants : en effet, des études ont révélées des traces de pesticides (Acetamiprid, pour lutter contre les pucerons) dans des taux supérieurs aux normes autorisées en Europe principalement dans les formes séchées. Cependant on peut trouver des baies de Goji certifiées AB sans difficulté dans des épiceries Bio.

 

Notes scientifiques :

[A] Chang SK, Alasalvar C, Shahidi F. Superfruits: Phytochemicals, antioxidant efficacies, and health effects – A comprehensive review. Crit Rev Food Sci Nutr. 2018 Jan 23:1-25. doi: 10.1080/10408398.2017.1422111.
[B]
Islam T, Yu X, Badwal TS, Xu B. Comparative studies on phenolic profiles, antioxidant capacities and carotenoid contents of red goji berry (Lycium barbarum) and black goji berry (Lycium ruthenicum). Chem Cent J. 2017 Jun 24;11(1):59. doi: 10.1186/s13065-017-0287-z.

[C]
Raymond C. Chang, Kwok-Fai So. Use of Anti-aging Herbal Medicine, Lycium barbarum, against Aging-associated Diseases. What do we Know so far? Cellular and Molecular Neurobiology, vol. 28, no 5,‎ 2008.

[D]
Protti M, Gualandi I, Mandrioli R, Zappoli S, Tonelli D, Mercolini L. Analytical profiling of selected antioxidants and total antioxidant capacity of goji (Lycium spp.) berries. J Pharm Biomed Anal. 2017 Sep 5;143:252-260. doi: 10.1016/j.jpba.2017.05.048.

[E]
de Souza Zanchet MZ, Nardi GM, de Oliveira Souza Bratti L, Filippin-Monteiro FB, Locatelli C. Lycium barbarum Reduces Abdominal Fat and Improves Lipid Profile and Antioxidant Status in Patients with Metabolic Syndrome. Oxid Med Cell Longev. 2017;2017:9763210. doi: 10.1155/2017/9763210.

[F]
Jiang Cheng, Zhi-Wei Zhou, Hui-Ping Sheng, Lan-Jie He, Xue-Wen Fan, Zhi-Xu He, Tao Sun, Xueji Zhang, Ruan Jin Zhao,8Ling Gu, Chuanhai Cao, and Shu-Feng Zhou. An evidence-based update on the pharmacological activities and possible molecular targets of Lycium barbarum polysaccharides. Drug Des Devel Ther. 2015; 9: 33–78. Published online 2014 Dec 17. doi:  10.2147/DDDT.S72892.

[G]
Chien KJ, Horng CT, Huang YS, Hsieh YH, Wang CJ, Yang JS, Lu CC, Chen FA. Effects of Lycium barbarum (goji berry) on dry eye disease in rats. Mol Med Rep. 2018 Jan;17(1):809-818. doi: 10.3892/mmr.2017.7947.

[H]
Alsaggaf MS, Moussa SH, Elguindy NM, Tayel AA. Fungal chitosan and Lycium barbarum extract as anti-Listeria and quality preservatives in minced catfish. Int J Biol Macromol. 2017 Nov;104(Pt A):854-861. doi: 10.1016/j.ijbiomac.2017.06.097.

[I]
Lopatriello A, Previtera R, Pace S, Werner M, Rubino L, Werz O, Taglialatela-Scafati O, Forino M. NMR-based identification of the major bioactive molecules from an Italian cultivar of Lycium barbarum. Phytochemistry. 2017 Dec;144:52-57. doi: 10.1016/j.phytochem.2017.08.016.

Toute reproduction interdite

Ces articles pourraient également vous intéresser :