Avec les beaux jours qui arrivent, on pense forcément au fameux « ménage de printemps ». Outre les nombreux produits prêts à l’emploi, vous pouvez fabriquer vos propres recettes pour un ménage au naturel avec quelques ingrédients…

 

Bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude faisait effectivement partie des indispensables du ménage et de l’entretien de la maison pour nos aïeules. D’origine minérale, il est obtenu à partir de sel gemme et de craie.

Propriétés : nettoie, détache et dégraisse.

On l’utilise pour :

  • faire revenir à neuf des plats ou des fonds de poêles noircis (ajouter du bicarbonate à de l’eau chaude, puis laisser tremper 15 minutes),
  • adoucir une eau trop calcaire (1 cuillère à soupe dans l’eau de vaisselle, mais pas dans le bain si votre bicarbonate de soude est uniquement destiné à un usage ménager !),
  • supprimer les mauvaises odeurs (l’équivalent d’un pot à confiture de bicarbonate de soude ouvert dans le réfrigérateur, par exemple),
  • faire briller faïences, lavabos, émail et inox, etc.

 

Blanc de Meudon

Obtenue par extraction en région parisienne, cette craie est composée essentiellement de carbonate de calcium. Connu depuis la Renaissance, ce produit naturel et écologique pour le ménage est aussi alcalin, de faible granulométrie et légèrement abrasif.

Propriétés : dégraisse, nettoie et polit les surfaces sans les rayer.

On l’utilise pour :

  • nettoyer et raviver l’argenterie, ainsi que l’étain et l’inox,
  • fabriquer une crème à récurer,
  • mais aussi entretenir le marbre,
  • nettoyer les vitres ou… les décorer en période de fêtes !

 

Cristaux de soude

Plus puissants (et corrosifs) que le bicarbonate, les cristaux de soude sont utiles pour le ménage, mais aussi les travaux de bricolage.

Propriétés : désinfecte, détartre, débouche, dégraisse.

On l’utilise pour :

  • nettoyer la salle de bains (faïences, lavabo, douche),
  • enlever les traces de calcaire,
  • entretenir les canalisations ou les déboucher,
  • lessiver les murs,
  • enlever du papier peint (humidifier le papier-peint à l’aide d’une grosse éponge trempée dans un mélange à base de 3 cuillères à soupe et d’eau chaude), etc.

Attention : on n’utilise pas ce produit sur le bois ou les surfaces fragiles (comme les plaques vitrocéramique).

 

savon, savon de Marseille, lessive, gazette, bio, nature, naturel, hygiène, hypoallergénique, savon de marseille bio, ménage bio, produit ménager bio,savon de marseille marius fabre, savon de marseille composition, composition, ingrédients, carrelage, UPSM, Union des professionnels du savon de Marseille, le fer à cheval, marius fabre, le sérail, corvette, la savonnerie du midi

Savon de Marseille

Le savon de Marseille est fabriqué à partir de 72% d’huiles végétales, de soude, de sel marin et d’eau. Il fait partie des produits multi-usages de la maison. Connu depuis le Moyen-Âge, il est aussi écologique et biodégradable.

Propriétés : nettoie, détache et dégraisse en douceur, sans irriter les peaux les plus fragiles ni endommager les fibres textiles.

On l’utilise pour laver :

  • le linge,
  • les vitres,
  • les sols, etc.

Attention : le véritable savon de Marseille original peut être destiné pour le corps comme le ménage. Mais chez certains fabricants, qui ne respectent pas la « recette originale », veillez à distinguer le savon de Marseille pour usage ménager de celui destiné à un usage corporel.

 

Terre de Sommières

La Terre de Sommières est une poudre argileuse extraite depuis le XIXème siècle. Écologique et non toxique, elle est essentiellement connue pour son grand pouvoir absorbant.

Propriétés : absorbe le gras, neutralise les mauvaises odeurs.

On l’utilise pour :

  • laver à sec les textiles délicats (comme la soie),
  • nettoyer les taches sur les tapis, coussins, moquettes (saupoudrer la terre de Sommières de façon généreuse sur la tache, laisser agir entre 2 heures et 12 heures, puis retirer à l’aide d’un aspirateur),
  • nettoyer les taches de graisses (huile, beurre, maquillage),
  • récurer les sols poreux (comme le travertin).

 

Vinaigre blanc

On le trouve parfois sous le nom de vinaigre cristal (car incolore) ou de vinaigre de vin. Composé d’eau et d’acide acétique, le vinaigre blanc est sans nul doute le plus connu des produits ménagers naturels. Ce produit ménager multi-usages est biodégradable, en plus de ne pas émettre de COV.

Vous pouvez vous procurer du vinaigre blanc (à 8-10°) dans les rayons des huiles ou vinaigrettes, de même que dans le rayon des produits ménagers. Ce dernier est alors souvent appelé « vinaigre ménager » (14°) : plus concentré en acide acétique, il nécessite moins d’huile de coude !

Propriétés : détartre, dégraisse, désodorise, désinfecte et détache.

On l’utilise pour :

  • enlever les traces de calcaire (laisser agir 15 minutes, puis rincer avant d’essuyer la surface avec un chiffon propre),
  • entretenir les canalisations (verser 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude dans la canalisation, puis un petit verre de vinaigre blanc, et laisser agir jusqu’à ce que le mélange ait fini de mousser),
  • créer votre propre crème à récurer,
  • nettoyer les surfaces vitrées,
  • remplacer le liquide de rinçage de votre lave-vaisselle, etc.

Attention :

  • ne pas utiliser le vinaigre blanc sur du marbre ou une pierre calcaire ;
  • ne pas associer à de l’eau de Javel (le mélange provoque un gaz toxique, le dichlore).

Toute reproduction interdite

Vous pourriez aussi être intéressé(e) par :

Un commentaire

Laisser une réponse