Si les berceaux en carton existent depuis de nombreuses années en Scandinavie, ils n’investissent les magasins de puériculture que depuis récemment.

 

Comment est né le concept ?

Tout commence dans la Finlande de 1938. Des boîtes en carton sont offertes aux familles les plus démunies pour la naissance de leur enfant, avec les produits de première nécessité.  Progressivement, les autorités se rendent compte que les bébés issus de ces familles présentent un moins grand risque de mortalité infantile, et ce constat se répète au fil des années passant de 10% de décès dans les années 1930, à 0.3% vers 2010 (même si on ne peut pas imputer cette diminution uniquement à la baby box).

Savez-vous que… ? Karima Ladhani, doctorante à l’université de Harvard, a fondé l’ONG Barakat Bundle pour distribuer gratuitement des baby box en Asie du Sud en échange d’un examen prénatal. Son objectif ? Que 58 000 enfants soient sauvés d’ici 2020.

Pour faire un don : http://barakatbundle.org/

Comment peut-on expliquer ces chiffres ? Le cododo est ancré dans la culture scandinave, surtout parmi les familles les plus modestes. On sait désormais que l’excès de chaleur est néfaste pour le nouveau-né et accroît les risques de mort subite.

La baby box finlandaise – Image : Kela

Aujourd’hui encore, la Finlande continue sa politique en faveur des familles fondée sur le principe d’égalité des nouveau-nés vis-à-vis de l’Etat, et propose toujours la vauva laatikko (la boîte à bébé) à toutes les femmes qui le souhaitent. Celles qui la refusent se voient verser une aide de 140€, mais elles ne sont que 5% à faire ce choix tellement le contenu de la boîte est intéressant, évoluant au fil des époques et des mœurs. Avant 1950, la boîte contenait de quoi coudre des vêtements au bébé. Depuis les années 90, elle renferme des couches lavables ainsi que : bodys, bavoirs, jouets, livres, serviettes de bain, doudou, produits d’hygiène, literie, etc. et même des préservatifs (pour prévenir le risque de grossesse non désirée après le retour de couches) !

Savez-vous que… ? En 2013, même le Prince Georges a reçu une baby box en cadeau du gouvernement finlandais, afin de rappeler le principe d’équité face à l’Etat, quelle que soit l’origine sociale.

 D’autres pays ou régions, comme le Canada, l’Argentine ou l’Ecosse, se mettent aussi à proposer la baby box aux jeunes mamans.

 

Pourquoi faire le choix d’une baby box ?

Ces baby box sont disponibles dans plusieurs coloris, reprenant la forme d’un carton ou copiant celle d’un berceau. Elles sont fournies avec un matelas et un protège matelas, et conviennent aux bébés de la naissance à 6 mois.

Elles sont aussi écologiques : ces boîtes, après leur premier usage de berceau, pourront être utilisées comme coffres à jouets (transformer plutôt que de jeter). Le carton est aussi une matière peu coûteuse à fabriquer, tant en terme d’énergie que de matière première. Certaines marques proposent même des cartons issus de forêts durablement gérées. Si jamais vous souhaitez vous débarrasser de votre berceau en carton, pensez à le donner ou à le revendre en premier. Mais s’il doit finir en déchetterie, sachez qu’il est recyclable.

Les autres avantages ? Ces berceaux sont faciles à monter et à démonter (même pour les moins bricoleurs), légers à transporter et peu encombrants. Si vous voulez déplacer le lit de bébé dans votre chambre, ou l’emmener chez les grands-parents ou en vacances, c’est le choix idéal pour les jeunes parents.

Ces boîtes permettent à bébé de se sentir comme dans un cocon, car la taille de la baby box est plus adaptée à la sienne, que celle des berceaux plus grands dans lesquels le nouveau-né est « perdu ». Et pour les petits espaces, elle est idéale car peu encombrante.

Le prix est quant à lui assez modeste (pour une box seule avec matelas et protège matelas) : comptez entre 69 et 79 € en moyenne.

 

Du choix

Quel que soit le berceau en carton que vous choisissez, il est livré avec un matelas, une alèse et d’un drap housse. Mais certaines boîtes contiennent en plus des produits d’hygiène bio, ou encore des vêtements pour nouveau-nés.

On vous livre une petite sélection de marques françaises dont les berceaux en cartons sont aussi fabriqués en France :

French Poupon

  • Berceau homologué NF 1130.
  • Matelas éco-certifié aux normes OEKOTEX standard 100 (contrôlé sans substance indésirable) et Certipur.
  • Les vêtements sont garantis 100% issus de l’agriculture biologique.
  • La box est disponible en 3 variantes (avec ou sans layette) : Berceau nomade (79€), Naissance (169€) et Trousseau de naissance (499€).
French Poupon

 

Happynest

  • Le berceau est fabriqué en carton recyclable certifié FSC.
  • Elle se décline en 3 versions, avec ou sans layette : Premier Berceau (69€), Premier Jour (159€) et Premier Mois (289€).
  • L’ensemble des draps et vêtements sont en coton biologique certifié GOTS.
Happynest

 

 

 

 

Marmott

  • La box est reconnue conforme aux exigences de sécurité NF.
  • Elle est disponible en différentes versions, avec ou sans produit d’hygiène, bio ou non, entre 70€ et 160€ : l’Unique, l’Unique Bio, l’Essentielle, la Bio, ou l’Essentielle Bio.
  • Le linge de lit n’est pas forcément certifié bio, tout dépend de l’option choisie.
Marmott

Avant d’acheter ou d’offrir un berceau en carton, vérifiez que l’objet choisi répond aux normes françaises (NF) pour une utilisation en toute sécurité.

Toute reproduction interdite

Apolline Compagnon
Apolline Compagnon est une thérapeute pratiquant diverses techniques de médecines douces (phyto-aromathérapie, médecine chinoise...). Également formatrice en contraception naturelle, elle s'est spécialisée dans le bien-être féminin, que ce soit dans sa pratique en cabinet, ou en tant que rédactrice santé/bien-être. Davantage de renseignements sur : www.cabinetmedecinesdouces.fr

Un commentaire

Laisser une réponse