Petit fruit doré du mois d’août, la mirabelle est largement appréciée au-delà de la saison estivale. Mais comment la conserver sans l’altérer ?

On estime en moyenne que, chaque année, seules 25% des mirabelles sont consommées juste après récolte. 10% sont destinés aux eaux-de-vie et 65%… sont transformés par les industriels.

Si vous aimez manger des mirabelles fraîches, consommez-les rapidement ! Fruits cueillis à maturité, elles ne se conservent que 4-5 jours maximum. Si vous en avez de trop importantes quantités et que vous ne souhaitez pas les laisser perdre, vous pouvez suivre nos conseils…

arrosage jardin, bien etre, bio, bouillie bordelaise, été, gazette, gazette bio, jardin aout, jardin août 2018, jardin été, jardin été 2018, jardin juillet aout, jardin août potager, jardin juillet travaux, jardin potager, nature, oïdium, plantation jardin août, plantation jardin juillet aout, potager été, Saint Jean, semis jardin, semis jardin août, mirabelle, cherry plum

 

Les mirabelles congelées

Pour conserver au congélateur des mirabelles, rien de plus simple ! Vous pouvez au choix utiliser le fruit entier avec noyau, ou simplement les oreillons (mirabelles coupées en deux, dont les noyaux sont retirés).

Placez vos mirabelles dans un sachet de congélation hermétique et éco-responsable, en chassant l’air. Veillez à ce que les fruits ne soient pas trop humides (pas trop de risque sur ce point cet été), surtout si vous les lavez, afin de limiter la présence d’eau (et donc de glace) parmi vos mirabelles. Cela profitera aussi à la bonne conservation de vos fruits.

Vous pouvez les laisser telles quelles dans votre congélateur pendant plusieurs mois : vos mirabelles seront délicieuses lorsque vous les utiliserez sur une tarte ou dans un clafouti ! Pour réaliser une tarte facilement avec des mirabelles, pensez à les congeler coupées en deux et déposées « à plat » sur une plaque de pâtisserie pendant 4 heures, avant de les placer dans des sachets pour un gain de place.

Savez-vous que… ? Certains recommandent de ne pas laisser décongeler les mirabelles avant de les cuisiner, au risque sinon de les voir noircir. Sur ce point cependant, les avis divergent…

 

Les mirabelles au sirop

Cette forme de conservation a la préférence de La Gazette Bio. Commune aux deux recettes, voici les premières étapes :

  • Ébouillantez les bocaux en verre et les joints neufs, puis laissez sécher sur un linge propre.
  • Puis équeutez les mirabelles.

 

Première recette allégée en sucre :

  • Lavez consciencieusement les fruits avant de les placer délicatement dans un bocal en verre. « Couvrez » les mirabelles d’eau dans le bocal.
  • Saupoudrez ensuite votre préparation de sucre. On compte habituellement 250 g de sucre pour 1,5 kg de mirabelles.
  • Fermez le bocal (ou les bocaux), puis passez-les au stérilisateur pendant 25 minutes.

 

Seconde recette :

  • Dénoyautez les mirabelles.
  • Dans une casserole, faites chauffer 1 L d’eau et 400 g de sucre pour obtenir un sirop, jusqu’à observer de gros bouillons.
  • Ensuite, plongez les fruits dans le sirop.
  • Baissez le feu sous la casserole dès reprise des gros bouillons, et maintenez le sirop frémissant pendant une dizaine de minutes.
  • Enfin, laissez refroidir vos fruits au sirop dans la casserole avant de les placez dans vos bocaux et de les passer au stérilisateur.

Certaines personnes, ne possédant pas d’appareil de stérilisation, procèdent à la mise en bocaux de cette seconde recette sans laisser aux fruits et au sirop le temps de refroidir. Les bocaux (à confiture), préalablement ébouillantés, sont renversés dès fermeture de leur couvercle, comme vous le faites avec vos gelées, marmelades, etc.

 

Une idée recette facile ?

Au printemps prochain, faire revenir quelques mirabelles au sirop dans une casserole, juste le temps de les réchauffer et de les voir caraméliser.

Sur le dessus d’une coupe de glace à la vanille, déposez quelques-unes de vos mirabelles avec leur jus. Agrémentez également de quelques feuilles de basilic et… dégustez !

Toute reproduction interdite

Vous pourriez aussi être intéressé(e) par :

Apolline Compagnon
Apolline Compagnon est une thérapeute pratiquant diverses techniques de médecines douces (phyto-aromathérapie, médecine chinoise...). Également formatrice en contraception naturelle, elle s'est spécialisée dans le bien-être féminin, que ce soit dans sa pratique en cabinet, ou en tant que rédactrice santé/bien-être. Davantage de renseignements sur : www.cabinetmedecinesdouces.fr

Laisser une réponse