Les AMAP fleurissent à la campagne, et s’exportent dans les villes. Retour sur un phénomène qui responsabilise les consommateurs.

 

Qu’est-ce qu’une AMAP ?

AMAP signifie littéralement « Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne ». Elle est généralement créée suite à la rencontre de consommateurs demandeurs avec un paysan/agriculteur.

Montée en association, chaque membre d’une AMAP s’engage financièrement en payant une cotisation.

Savez-vous que… ? Dans la grande majorité des cas, les paysans et agriculteurs d’AMAP produisent une alimentation possédant le logo AB.

La cotisation permet d’offrir au paysan un revenu fixe, en plus de le rassurer : sa production ne sera pas invendue. En échange, l’adhérent reçoit selon une périodicité définie (par exemple, une fois par semaine) des denrées de saison. Fruits, légumes, fromages, œufs, viandes, sont autant de possibilités.

 

Les bénéfices

Profiter d’un panier chaque semaine permet de ne pas acheter plus que nécessaire, et ainsi limiter, voire supprimer, les pertes liées à la surconsommation. Vous cuisinerez de bons produits et proposerez une alimentation diversifiée, de qualité à votre famille.

Les bénéfices de l’exploitant d’AMAP sont plus élevés que s’il devait passer par une tierce partie pour la commercialisation, lui offrant un revenu décent. L’adhérent profite quant à lui de denrées alimentaires de qualité à un tarif abordable. En effet, comparées aux produits achetés dans un commerce bio, les denrées sont proposées à un coût identique, voire souvent moindre.

Mais au-delà de ça, les AMAP aident également le développement de petites structures paysannes. Moins centrées sur le productivisme à outrance, elles sont plus respectueuses de l’environnement. Elles encouragent de petits producteurs ou éleveurs à installer leur exploitation et à grandir. De manière plus générale, elles les aident à vivre.

Pas encore convaincu ? Tous les fruits et légumes proposés sont locaux et de saison.

 

Le principe de l’AMAP vous intéresse ?

Si vous êtes Français, rendez-vous sur l’Annuaire des AMAP qui répertorie toutes les associations en métropole et en Guadeloupe. Et si aucune structure n’existe à proximité de chez vous, sachez que vous avez néanmoins la possibilité de créer une association de ce type. Vous pouvez trouver de l’aide ici.

Vous habitez Bruxelles ? Sachez que vous pouvez vous orienter vers les GASAP (Groupes d’Achat Solidaires de l’Agriculture Paysanne), inspirés des AMAP françaises et des GAS italiens. Vous obtiendrez davantage de renseignements en vous rapprochant de l’ASBL.

Suisses ? Vous pouvez contacter le réseau Uniterre.

Toute reproduction interdite

Ces articles pourraient également vous intéresser :

Laisser une réponse