La citrouille, et plus largement les Cucurbitacées, sont les stars de l’automne. En cuisine ou en déco, on ne s’en lasse pas.

Bien entendu, vous pouvez déposer des citrouilles ou potimarrons çà et là dans la maison. Mais vous pouvez également les transformer… ou quand une citrouille devient un vase.

Temps : 1 heure                              Difficulté : facile

 

Matériel nécessaire pour la confection du vase citrouille

  • un cucurbitacée de votre choix (courge, potimarron, etc.)
  • une cuillère à soupe (résistante)
  • un couteau pointu long et bien aiguisé
  • et éventuellement un outil de type Dremel, de la peinture acrylique (un vernis peut aussi s’avérer utile dans ce cas), etc.

Et, au choix :

  • une brique de mousse pour art floral et un matériau imperméable (on privilégie la récup’ avec un vieux film ou sac plastique, une chute de toile cirée, etc.)
  • ou un contenant (pot à confiture, petit vase, boîte de conserve, etc.) moins haut que la hauteur du Cucurbitacée (afin de ne pas dépasser de l’ouverture)

 

Les étapes de fabrication du vase citrouille

  • Découpez le dessus de la citrouille et créez une ouverture « côté chapeau ». L’ouverture doit être assez grande pour laisser passer le pain de mousse ou le récipient en verre, selon l’option choisie. Cette première étape doit être réalisée par un adulte.
  • A l’aide de la cuillère, évidez votre Cucurbitacée. Conservez la chair et cuisinez-la !
  • Si vous souhaitez peindre votre citrouille ou la sculpter (sans percer sa peau !), faites-le maintenant.

Savez-vous que… ? Si vous souhaitez une décoration hivernale ou que vous ayez envie de la peindre, vous pouvez choisir une courge Baby Boo. Idéale, étant donné sa peau blanche…

  • Laissez-la ensuite reposer (et sécher) dans une pièce fraîche toute une nuit.
  • Disposez un film plastique dans le fond.
art floral, automne, bien etre, bio, bouquet, citrouille, composition florale, cucurbitacée, cucurbitacée blanc, DIY, fabrication, fleurs, gazette, gazette bio, Halloween, loisirs créatifs, nature, potimarron, potimarron citrouille, potiron, tutoriel, vase, vase citrouille
©La Gazette Bio

Votre vase végétal est désormais prêt à accueillir vos compositions florales ! Graminées, fleurs séchées ou fraîches, vous avez le choix !

Pour des fleurs piquées : immerger votre brique de mousse dans de l’eau. Egouttez-la, puis disposez-la sur le film plastique dans la citrouille. Veillez bien à ce que le fond et les parois de la citrouille ne soient pas en contact direct avec la mousse. Il ne vous reste plus qu’à piquer vos fleurs !

Pour des fleurs séchées ou fraîches : disposez le récipient choisi dans le fond de la citrouille. Si vous optez pour des fleurs fraîches, remplissez-le d’eau. Vous pouvez désormais créer votre composition florale !

Savez-vous que… ? Ajouter une pincée de bicarbonate de sodium dans l’eau permet de conserver plus longuement les fleurs fraîches.

 

Astuce pour une jolie table d’automne

Suivez les mêmes étapes que précédemment, en utilisant cette fois des coloquintes (Citrullus colocynthis). Petites et colorées, elles égayeront votre table, sans gêner les convives.

Les coloquintes se récupèrent lorsqu’elles sont dures, et possèdent une excellente conservation une fois séchées. Pour découper proprement le dessus de la coloquinte, vous pouvez utiliser une scie cloche ou une machine oscillante (de type Fein). Ces outils ne doivent être utilisés qu’avec précaution par des adultes uniquement !

Attention : les coloquintes ne sont pas comestibles. Vous ne devez pas récupérer leur chair pour la consommer. Vous pouvez cependant prendre les graines pour les planter l’année prochaine… (dès le mois de mars sous abri, pour un repiquage en mai).

Toute reproduction interdite

Ces articles pourraient également vous intéresser :

Apolline Compagnon
Apolline Compagnon est une thérapeute pratiquant diverses techniques de médecines douces (phyto-aromathérapie, médecine chinoise...). Également formatrice en contraception naturelle, elle s'est spécialisée dans le bien-être féminin, que ce soit dans sa pratique en cabinet, ou en tant que rédactrice santé/bien-être. Davantage de renseignements sur : www.cabinetmedecinesdouces.fr

Laisser une réponse